Aujourd'hui nous vous parlons du mariage de Bérénice qui a accepté de revenir sur son mariage en nous livrant une partie de son histoire.

LA RENCONTRE

Nous nous sommes rencontrés en école de commerce. Nous étions dans la même association de voile, passionnés tous les deux de bateaux et de la mer, à la course croisière Edhec à la Rochelle.

Notre histoire a débuté en avril 2012, après avoir passé une semaine de vacances entre copains à la montagne en mars 2012. Thomas a su faire fonctionner son charme afin que succombe en avril, après un mois et demi d'approche, à une invitation à déjeuner où il me cuisinait des carottes râpées...

LE MOMENT OÙ J’AI SU QUE C’ÉTAIT LUI LE BON

Je ne sais pas s'il y a un moment précis où on le sait, je pense que j'ai suivi mon instinct.

Après nos débuts en avril 2012, il est parti vivre à Nice puis en Angleterre pendant 2 ans, nous avons donc commencé notre relation à distance et quand il est rentré c'était comme une évidence que je vieillisse à ses côtés. 

QUI A PARLÉ MARIAGE EN PREMIER ?

Je pense que nous en avons parlé ensemble, au détour de plusieurs conversations, mais je ne m'attendais vraiment pas à ce qu'il me demande en mariage. C'était une vraie surprise.

LA DEMANDE EN MARIAGE

Après 6 ans de love, Thomas s'est lancé. J'avais toujours dit que je voulais une demande simple, quelque chose de tout sauf romantique et j'avais surtout envie d'être surprise si un jour il souhaitait franchir le pas. Je voulais tout sauf un week-end à Venise, des gondoles, des pétales de roses et du champagne.

Le 25 juillet 2017, le jour de mes 28 ans, Thomas a décidé de m'emmener boire un verre après le travail, avant d'aller dîner dans notre petit restaurant Vietnamien préféré à Paris, dans lequel nous allons traditionnellement pour les occasions particulières (c'est un petit restaurant sans grande prétention qui est délicieux). Arrivés à Ecole Miliaire à Paris en moto, pas de place en terrasse, nous nous sommes donc dirigés de l'autre côté à la Motte Piquet et là toujours pas de place au soleil (ce jour-là il faisait très beau mais un peu frais) nous sommes donc repartis, toujours en moto, vers Ecole Miliaire (oui je suis têtue) lorsque d'un coup Thomas s'est arrêté à l'extrémité du Champ de Mars pour je cite « prendre une photo de la Tour Eiffel ». Surprise, j'ai ri et me suis un peu moquée car nous avons la chance de la voir tous les jours, je ne comprenais donc pas son envie soudaine de prendre une photo. Je suis restée sur la moto en l'attendant, en observant les touristes asiatiques qui se prenaient en photo. Et là, Thomas est revenu après avoir pris sa photo, une bague à la main, et m'a demandé si je voulais devenir sa femme. J'ai fondu en larmes et je lui ai demandé si c'était une blague. Il a dû me reposer la question car je n'avais pas répondu sous le coup de l'émotion (je me souviens que son cœur battait à 10000).

LE CHOIX DE LA ROBE

Après la demande en mariage, tout me paraissait flou en terme d'organisation, et c'est une de mes témoins, Anastasia, qui avait bien envie qu'on aille essayer des robes pour s'amuser. C'est elle qui a trouvé l'adresse du Dressing Club. Je suis venue accompagnée d'Anastasia, ma soeur et ma mère, j'ai sélectionné 3 robes et j'ai choisi la 2ème, la robe Toscane de Alba. Ça a été comme une évidence, je me sentais si bien dedans (la matière me rappelait mon lange quand j'étais petite, c'était rassurant).

Je ne suis allée voir aucune autres robes, je n'ai pas fait d'autres essayages, ça été hyper simple.

J'ai également eu la chance de trouver le pull de mes rêves, tout doux, Bérengère Saint Pierre qui a su me tenir chaud ce soir de septembre en Normandie.

LE DÉROULEMENT DES PRÉPARATIFS DU MARIAGE

Très sereinement, avec Thomas nous voulions la même chose pour le jour J: que tout le monde passe un bon moment.

Nous avions très rapidement trouvé le lieu (en Normandie, là où je passe toutes mes vacances et we depuis que je suis petite et dont Thomas est tombé très vite sous le charme), puis ensuite nous avons sélectionné les "prestataires" naturellement. J'ai toujours suivi mon instinct et je fais rapidement confiance aux gens, je me suis donc laissé porté.  Nous avons fait de superbes rencontres notamment avec notre photographe et notre vidéaste, un vrai coup de coeur pour ces deux hommes.

LE PLUS BEAU SOUVENIR DU JOUR J

La sortie de l'église et le moment où l'on s'est retrouvé juste tous les deux avant le cocktail pendant les photos de couple. J'ai adoré ce moment intime et privilégié après l'émotion de la cérémonie et avant la suite des festivités. 

UNE IDÉE À VOUS PIQUER ?

Nous avions décidé de faire un mariage sur 3 jours afin de pouvoir profiter de nos invités. Nous nous sommes mariés un vendredi 14 septembre 2018 à l'église, suivi du cocktail et de la soirée. 

Le samedi, nous avions prévu un brunch au club nautique de notre village, en bord de mer et le samedi soir, un géant barbecue plus à la cool, entourés de tous nos amis et famille ! c'était génial !

Le dimanche nous avons pu prendre le temps de dire aurevoir à tout le monde.

UN CONSEIL POUR LES FUTURES MARIÉES ?

Mon conseil est de profiter de chaque instant, de la préparation au mariage, au mariage et du lendemain. De savourer ces jours si particuliers et hors du temps, où la bienveillance et l'amour sont les maitre mot.