Retour sur le mariage de Foucault et Marine EN JUILLET 2019

 

C’est dans une belle bastide provençale sous le chaud soleil du midi que Marine et Foucault se sont dit oui. Un mariage classique, deux jeunes parisiens qui avaient réunis leurs familles et leurs amis pour ce grand jour. Célébration, cocktail raffiné autour de la grande piscine azur, diner assis sous les platanes, soirée dans les jardins.

     

    

Alors qu’est ce qui a rendu ce beau mariage hors du commun ?  On vous raconte…

Oui les invites étaient des parisiens bobo bcbg, mais pas seulement… Foucault et Marine avaient invités tous leurs amis de l’APA, association pour l’amitié, qui anime des appartements partagés, où habitent ensemble des personnes récemment sortis de la rue et des jeunes pro. Les mariés ont en fait invité leurs collocs depuis plusieurs années, des anciens SDF qui aujourd’hui, grâce à l’APA, retrouvent des vies « normales ».

Pour loger tout ce petit monde, pas de problème : mise à disposition d’une maison dans la propriété pour les plus « anciens » et les autres plantent leur tente. Bonne humeur et convivialité sont au rendez-vous. La beauté du lieu ne semble rien enlever à la simplicité des relations, bien au contraire. Les « étrangers » à l’association sont touchés par cette petite compagnie joyeuse et fraternelle.

  

Le grand jour arrive, pendant la messe, Foucault et Marine se lavent les pieds l’un de l’autre et ce geste si humble tire des larmes dans l’assemblée. La réception qui aurait pu être une garden party mondaine, devient un lieu d’échange vrai, les discours se succèdent et une ambiance toute particulière s’installe dans ce mariage. Des regards affectueux, des éclats de rire, chacun se sent à l’aise, dans l’apres-midi on commence à danser, difficile d’exprimer en quelques mots cette journée extraordinaire. Mais chaque invité est reparti ce soir-là avec un grand sourire aux lèvres et le cœur dilaté. 

Merci à Marine et Foucault pour cette belle association que nous avons découvert lors de leur mariage, merci de nous avoir montré que la vraie fête est celle de tous les jours, au service de ceux qui nous entourent.